https://www.kissthebride.fr/wp-content/themes/ktb
fr
ARTICLE

Employee Advocacy, buzzword ou réel besoin ?

25 juillet 2017 | Partager l'article sur

3 min de lecture

Faire progresser le reach, développer son e-réputation, générer des leads… Faire de ses collaborateurs des ambassadeurs de son entreprise sur les réseaux sociaux est aujourd’hui un nouvel élément essentiel de la stratégie de communication d’une marque. Comment réussir sa stratégie d’employee advocacy ?

Avant même de rentrer dans le détail des différents points, une définition s’impose : « L’employee advocacy est le mécanisme par lequel une entreprise ou une marque mobilise ses salariés pour devenir ses ambassadeurs non seulement dans leur vie professionnelle, mais également parfois dans leur vie de tous les jours et notamment sur les réseaux sociaux ».

Employee Advocacy, buzzword ou réel besoin ?

L’étude 2016 d’Edelman Trust Barometer place les employés comme étant plus crédibles que le CEO auprès du grand public. Le fournisseur d’énergie britannique LR Senergy le démontre avec des résultats très concrets. En effet, grâce à une application dédiée à l’employee advocacy baptisée Smarp, qui centralise toutes les informations que les collaborateurs peuvent partager sur leurs propres réseaux, l’entreprise a réussi à augmenter le trafic vers son site de 15% par rapport aux six mois précédant la mise en place de la solution. Le taux de rebond de son site a diminué de 8% au cours des trois premiers mois d’utilisation et les contenus partagés par les salariés ont généré en moyenne 7,7 clics par post partagé.

Des chiffres significatifs qui montrent que l’employee advocacy n’est décidément pas qu’un buzzword, quelles sont alors les bonnes pratiques pour l’appliquer ?

1/ Laisser aux salariés la liberté de participer au développement de la notoriété de la marque.

Nous ne pouvons et devons pas forcer un salarié à partager les contenus développés pour la marque. Toutefois, il ne faut pas négliger la démarche personnelle du salarié. La confiance du grand public en la parole des salariés peut s’expliquer par le fait que ces derniers partagent une information parce qu’ils la valident. « Les clients veulent parler avec les clients, et ce sont ceux qui les servent tous les jours qui possèdent les informations » analyse Jean-Jacques Gressier.

2/ Former ses collaborateurs

Faire confiance à ses salariés, mais ne pas les lâcher dans le grand bain. En effet, il faut rassurer ses collaborateurs en proposant des formations qui vont leur permettre d’être accompagnés et surtout leur expliquer simplement les bonnes pratiques. Chez Kiss The Bride, nous proposons ce type d’accompagnement en plusieurs étapes.

3/ Proposer différents types de contenus.

Hootsuite recommande dans une stratégie d’employee advocacy de mélanger les types de contenus : 20% de communication sur le produit, 30% de communication sur la culture d’entreprise (télétravail…) et 50% de communication sur le secteur d’activité.

A vos formations !

L'auteur - Pierre-François Canault

Pierre-François est Social Marketing Strategist chez Kiss The Bride. "Passionné par les nouvelles manières de communiquer, j’enseigne depuis quelques années l’art de développer des stratégies Social Media. On peut avoir le meilleur contenu au monde, si personne ne sait qu’il existe il ne sert à rien."

0 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. En savoir plus