5 rue Daunou
75002 Paris

100 allée des Frênes
69760 Limonest

17 avenue de la Créativité
59650 Villeneuve d’Ascq

Data Marketing

La donnée marketing : oui, mais laquelle?

La donnée marketing revient régulièrement dans les articles de la presse professionnelle, que ce soit pour parler d’outils comme le CRM, d’enrichissements de base, de datamining… Tous les experts marketing semblent s’accorder sur le fait que ce sujet est un élément stratégique essentiel. Pourtant, quand on aborde la donnée, j’ai toujours l’impression d’un concept nébuleux tellement il recoupe des notions très différentes : identité, données comportementales, appels entrants sur la hotline, messages envoyés sur les réseaux sociaux, géolocalisation etc.

Je ne suis pas la seule à m’y perdre. Selon une récente étude du cabinet cabinet anglais Dynamic Markets, seulement 21% des directeurs commerciaux et marketing français sont positifs sur la capacité de leur entreprise à atteindre leurs objectifs de gestion de base de données. A intégrer tant et plus de données, on finit par ne plus savoir comment les utiliser, et surtout, comment les rendre réellement opérationnelles.

Avec le Marketing Intelligent, nous défendons et mettons en œuvre un point de vue : oui la donnée est primordiale, elle doit même être le moteur de toutes vos opérations. Par contre, au milieu de tous ces millions de données disponibles sur vos clients, une seule importe réellement, c’est la donnée transactionnelle.

Si j’en reviens aux sources du marketing relationnel, l’objectif est bien d’entretenir un lien avec un client. Et qu’est-ce qu’un client ? Si j’en crois le Larousse, c’est une « personne qui reçoit d’une entreprise, contre paiement, des fournitures commerciales ou des services ». La relation est donc d’abord transactionnelle. Tout le reste vient en complément, mais la première des données à traiter est bien la donnée transactionnelle.

Tous les mois chez Loyalty Expert, nous traitons, analysons et exploitons 50 millions de lignes de facturation. Je peux vous garantir qu’en exploitant au maximum ces données, en faisant travailler des gestionnaires de bases de données et des statisticiens, nous arrivons à une connaissance extrêmement fine, et même scientifique, de chacun des clients de nos clients. Et ces informations une fois rendues opérationnelles nous permettent de proposer le bon produit, au bon client, au bon moment… ce qui nous donne des taux de transformation dont nos clients sont très contents !

4 commentaires

4 réponses à “La donnée marketing : oui, mais laquelle?”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *