5 rue Daunou
75002 Paris

100 allée des Frênes
69760 Limonest

17 avenue de la Créativité
59650 Villeneuve d’Ascq

Expérience et relation client

La fidélisation ne doit être ni un gadget ni une obligation

« Trop d’enseignes considèrent le programme de fidélité comme un gadget ou une obligation » : c’est le constat déçu fait par Thierry Spencer, spécialiste de la relation client, suite à un sondage réalisé à l’occasion de la Journée de la Fidélité. Selon lui, si seulement 51% des sondés se sentent considérés comme clients privilégiés en adhérant à un programme de fidélité, c’est que les annonceurs ne font pas les efforts nécessaires. Comme il l’explique dans Marketing Direct : « Les programmes de fidélité ne comblent pas toujours les attentes des clients, qu’il s’agisse de récompenses transactionnelles ou relationnelles. Du coup, le client qui s’estime fidèle à une enseigne en est d’autant plus déçu. Les adhérents attendent plus que des cadeaux»

Un constat que nous partageons chez Kiss The Bride puisque nous pensons qu’un programme de fidélisation ne se résume surtout pas à un catalogue cadeau envoyé une fois par an. Au contraire, construit autour de la data, il a une vocation stratégique forte, et peut devenir un puissant levier de développement.

>> Pour en savoir plus sur les programmes de fidélisation par Kiss The Bride, n’hésitez pas à nous contacter.

A lire sur le même sujet:
Pour fidéliser, il faut faire plus que satisfaire son client
Comment impliquer vos clients dans votre programme de fidélité?

2 commentaires

2 réponses à “La fidélisation ne doit être ni un gadget ni une obligation”

  1. […] — par Herveline Denis  Inutile de dépenser des milliers d’euros dans un beau programme de fidélisation si, à la sortie, vos clients n’en voient pas l’utilité ou oublient tout simplement de s’en servir. Comment faire pour impliquer vos clients dans le programme ? Comment faire pour qu’ils se l’approprient, le comprennent et l’exploitent pleinement ? Ces questions apparemment anodines ne le sont pas : dans le BtoC, seul un détenteur de carte sur deux déclare réellement l’utiliser ! Une étude menée chez nos voisins suisses a même révélé que 4% des clients de la chaîne Migros, le numéro 1 de la grande distribution, n’utilisent pas leurs points… soit l’équivalent de 7,5 millions d’euros de promotions dont ils ne profitent pas ! Le véritable enjeu de la fidélisation : le lien émotionnel Revenons-en d’abord aux fondamentaux. Pourquoi une entreprise lance-t-elle un jour un programme de fidélité ? Un bon programme ne doit pas se contenter d’être un « gadget » de communication qui anime le parc clients. C’est un outil marketing stratégique, qui doit permettre de maintenir ou de développer le chiffre d’affaires. C’est particulièrement vrai dans le BtoB. L’objectif de la fidélisation est donc le business. L’enjeu, lui, est bien relationnel. Il s’agit en effet de transformer une relation purement transactionnelle (je te paye en échange de tel produit ou tel service) en une relation émotionnelle. Le client est invité à entrer dans l’univers de votre marque, à se familiariser avec vos codes, à découvrir votre offre. Devenant ainsi partie prenante, il se tisse un lien plus ou moins fort entre vous et vos clients. Dans les cas les plus extrêmes, on peut citer certains clients de la marque Apple, qui en deviennent de véritables fans. Récompenser à travers une monnaie émotionnelle Voilà le pivot du programme de fidélité, qui va inciter vos clients à y adhérer et à participer : la récompense. Cette récompense prend la forme de points, accumulés au fur et à mesure des achats. Le client voit donc sa performance commerciale récompensée par la collecte de points… un peu comme si lui aussi vous facturait pour ses efforts, et que cette facture prenait la forme de points. Pourquoi parler en « points » et pas en euros ? Tout simplement parce qu’en utilisant un système de mesure propre à votre marque, on maintient le lien dans une dimension décorrélée de toute valeur financière. Le point devient une monnaie émotionnelle qui transfère la relation transactionnelle à base d’euros en relation purement affective. Quand vient ensuite le moment de transformer les points accumulés en service, avantage ou cadeau, c’est le client qui décide de la valeur de ces points accumulés. C’est lui qui confère telle ou telle valeur à la récompense à laquelle il a eu accès grâce à vous. Cette valeur est en tout cas unique, et incomparable car elle reste bien dans l’univers et la mécanique que vous avez imaginés. Valoriser pour dire à chaque client combien il est important Pour fidéliser, et ainsi impliquer vos clients dans votre programme, il faut qu’ils se sentent concernés. Votre client sera inévitablement plus sensible et réceptif à votre programme si vous ne parlez qu’à lui. On entre ainsi dans une communication véritablement personnalisée pour chacun. Selon leurs profils, leurs comportements d’achat, ils se voient proposés des avantages exclusifs, des offres personnalisées, des promotions exceptionnelles… Mieux encore, vous pouvez personnaliser graphiquement vos communications. Si par exemple vous vous adressez à un public de professionnels qui sont restaurateurs, ils seront évidemment fortement impactés si vous pouvez proposer une ambiance italienne à une pizzeria et une ambiance très haut de gamme à un restaurant gastronomique. En adoptant un ton et un discours proches de ses préoccupations, votre client se sent important pour vous. En le valorisant ainsi, votre marque devient elle aussi importante à ses yeux, et il y sera sensible au moment de passer à l’acte d’achat. Vous le comprenez, un programme de fidélité ne peut pas se contenter d’être un bel outil de communication. Pour être réellement efficace, il doit être réfléchi et développé au plus proche des réelles attentes de vos clients. C’est seulement à ce prix-là qu’ils vous écouteront, qu’ils s’impliqueront… et donc qu’ils vous seront fidèles ! A lire sur le même sujet: L’attribution du point dans un programme de fidélité: une étape à ne pas négliger ! Tous les clients ne sont pas égaux La fidélisation ne doit être ni un gadget ni une obligation […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *