Se mettre en conformité RGPD grâce à la Smart Data

La logique de la Smart Data est d’utiliser la data à bon escient tout en respectant la vie privée des clients et prospects. Cette approche proactive est encouragée depuis la mise en application du RGPD (Règlement Général sur la Protection des Données). La collecte et la gestion de la donnée sont beaucoup plus encadrées et les entreprises sont soumises à des règles plus ou moins drastiques selon le volume et la nature des données personnelles. Cependant, ce virage peut être vu comme une opportunité pour les entreprises grâce à la Smart Data. 83% des entreprises pensent que cette évolution est positive d’après le cabinet Bird & Bird.

 

Les grands principes du RGPD

Le RGPD contient des centaines et des centaines de pages et environ 100 articles pour expliquer le champ d’application, les dispositions, les risques, les moyens de contrôle… Cependant, on peut dégager quelques grands principes pour résumer le règlement européen.

  • Nomination d’un Data Protection Officer : Un Data Protection Office (DPO) est un délégué à la Protection des Données qui assure que l’entreprise respecte le RGPD. Avec ses compétences techniques et juridiques, il garantit la sécurité des données et fait évoluer la base de données pour la rendre plus sûre. Sa nomination est obligatoire pour beaucoup d’entreprises.
  • Cartographie et sécurisation de la donnée : Cet état des lieux permet d’identifier toutes les données qui circulent à l’intérieur de l’entreprise et avec ses parties prenantes. Cette cartographie est utile pour détecter des failles et des risques de fuite de données.
  • Élaboration d’un plan d’action sur la durée : Le plan d’action comprend les règles et les mesures mises en place, les personnes habilitées à utiliser les données afin de protéger les données personnelles tout au long de leur cycle de vie.
  • Garantie des droits des individus : Il faut veiller à ce que l’obtention des données soit consentie clairement par l’individu et assurer le droit à l’oubli ou la portabilité des données.
  • Formation des collaborateurs : Tous les collaborateurs doivent être sensibilisés aux nouvelles pratiques et aux nouvelles règles afin de prévenir des erreurs de manipulation humaine des données par exemple.

 

La Smart Data comme facteur de conformité

La mise en place d’une stratégie Smart Data permet bien souvent de se rapprocher des standards requis par le RGPD et donc assurer la conformité de l’entreprise qui met en place cette stratégie data. En effet, un plan d’action et d’une cartographie des données clients doivent être mis en place afin de savoir comment utiliser les données personnelles. Chaque individu est identifié pour éviter les problèmes d’attribution des données.

 

Ces mesures inhérentes à la Smart Data facilitent grandement la mise en conformité RGDP. La vocation du nouveau règlement n’est pas de handicaper les entreprises, mais de rassurer les utilisateurs. Le marketing par consentement va rassurer les consommateurs, favoriser une relation de confiance entre marque et consommateurs, mais aussi faciliter l’engagement des consommateurs auprès d’une marque ! L’agence Kiss The Bride s’engage à mettre en place des processus et des outils au profit de ses clients pour qu’ils soient en conformité avec le RGPD.