L’analyse des données dans une stratégie Smart Data

Trop de données tue la donnée ! La croissance exponentielle du volume de données devient difficile à gérer pour les entreprises qui n’ont pas les compétences en interne d’un spécialiste de la data et des outils adaptés pour la gestion de la data. Souvent, le flow du Big Data met en péril une stratégie basée sur des données précises et pertinente. L’analyse des données occupe une place centrale dans une stratégie Smart Data. Elle fait le tri entre des données brutes et difficilement utilisables et des données pertinentes à forte valeur ajoutée.

 

Smart Data : la qualité avant la quantité

La multiplication des données client n’est pas nécessairement un avantage dans la gestion de la data. En effet, de nombreux programmes CRM sont handicapés par une masse de données ingérable. Doublons, erreur de saisie, données imprécises et/ou obsolètes… D’après une étude du laboratoire de recherche AT&T, la perte imputable à une mauvaise qualité de données est de l’ordre de 600 milliards de dollars pour les entreprises américaines. Certaines entreprises ont jusqu’à 30% de leur data obsolète ou inutile. L’étude Dynamics Markets par Harris Interactive, en 2017, montre que près de 20% des revenus d’une entreprise sont compromis par un manque de qualité de la data, c’est un frein énorme pour la performance.

Une mauvaise connaissance client est rédhibitoire pour les consommateurs qui ne se sentent pas valorisés et qui risquent d’aller vers les concurrents, mais aussi dans la stratégie. La prise de décision stratégique doit être connectée avec la réalité du marché sinon l’entreprise peut vite être en danger.

 

Une analyse de la donnée individualisée

Le grand changement des entreprises est de passer de « Qu’est-ce que je veux vendre ? » à « Que veulent acheter les clients ? ». Cette tendance de fond place le consommateur au centre des attentions et des problématiques des entreprises. De la donnée s’extrait les informations nécessaires pour conquérir et fidéliser et donc stimuler son business. Il faut s’adresser à la bonne personne, sur le bon canal et au bon moment grâce à une segmentation intelligente.

Chaque prospect ou client attend une relation personnalisée : cela est devenu possible par l’analyse des données et le Smart Data, mais aussi par la capacité à développer des scénarii différents pour une même campagne marketing et commerciale et une adaptation en temps réel en fonction des réactions.