5 rue Daunou
75002 Paris

100 allée des Frênes
69760 Limonest

17 avenue de la Créativité
59650 Villeneuve d’Ascq

Évolutions Marketing

Les fondements du TransMarketing

Le TransMarketing est un courant de pensée qui prône l’utilisation de l’Intelligence Artificielle pour développer les capacités des professionnels du Marketing et dépasser les limites actuelles dans l’exercice de la profession. Réfutant l’opposition Machine vs Homme, le TransMarketing prône un duo Intelligence Humaine + Intelligence Artificielle afin d’améliorer la performance du Marketing.

Suite à mon article « Demain le TransMarketing » rédigé en 2017, on m’a beaucoup interrogé sur le « TransMarketing ». Je voudrais ici expliciter ce concept, basé sur l’alliance du Marketing et de l’Intelligence Artificielle. Le principe est dans la continuité de l’exploitation de la Data par le marketing (la Data nourrissant l’IA et l’IA permettant d’exploiter la Data).

L’IA est partout

Tout d’abord il faut avoir conscience que l’Intelligence Artificielle n’est pas un artifice, mais bel et bien une lame de fond qui touche l’ensemble des individus sur cette planète. L’IA est partout : à votre domicile, dans votre rue, sur votre lieu de travail, dans les magasins que vous fréquentez et même dans votre poche (merci aux smartphones). Elle touche tous les secteurs : l’éducation, la justice, la santé, la sécurité, le travail, la culture etc. L’IA fait peur à beaucoup de monde, la presse en fait ses choux gras et notre inconscient est alimenté par Hollywood : tremblez car demain la Machine vous remplacera au boulot et prendra le contrôle de votre vie personnelle !

Alors certes il faut être vigilant, poser des garde-fous et établir un contrôle éthique au développement de l’Intelligence Artificielle. Comme le rappelle Yann LeCun, Directeur du laboratoire de recherche en Intelligence Artificielle de Facebook et pionnier des réseaux de neurones artificiels : « Le meilleur contrôle de l’utilisation de l’Intelligence Artificielle, c’est la Démocratie. » (source)

Mais si on écoute les chercheurs, rien à ce jour ne permet d’annoncer scientifiquement l’émergence d’une Intelligence Artificielle forte (on entend par là une IA dotée d’une conscience d’elle-même). A ce propos, il est toujours bon de rappeler que la Théorie de la Singularité n’est qu’une hypothèse et non une vérité démontrée (cette théorie affirme que la montée en puissance exponentielle de l’IA va entrainer un emballement technologique imprévisible et immaîtrisable par l’Homme). – pour en savoir plus

Stoppons donc là les frayeurs et les fantasmes et regardons les implications de l’IA au niveau du travail. L’IA est avant tout un outil qui va permettre de renforcer la productivité au travail. Ce qu’il faut bien comprendre, c’est que l’IA ne remplacera pas un métier mais des tâches. Elle entraine donc plus une mutation du travail qu’une destruction. 67 % des cadres affirment que l’intelligence artificielle aidera les humains et les machines à travailler ensemble pour être plus forts, en utilisant à la fois l’intelligence artificielle et humaine. (source)

D’ailleurs, c’est déjà le cas dans certaines entreprises : 54 % des dirigeants affirment que les solutions IA mises en œuvre dans leur entreprise ont déjà amélioré leur productivité. (source)

Votre Directeur Marketing ne sera pas un algorithme et l’IA ne remplacera pas les Marketeurs

Si l’on regarde l’apport de l’Intelligence Artificielle d’un point de vue marketing, l’IA augmente la productivité du marketing en permettant d’automatiser les tâches répétitives et à faible Valeur Ajoutée, dégageant ainsi du temps pour les tâches à forte VA par les marketeurs. Selon Accenture, en préparant correctement les salariés à la collaboration homme-machine, les entreprises pourraient augmenter leur chiffre d’affaires de 38 % d’ici à 2022. (source)

Ainsi l’IA permet au marketeur de se concentrer sur son métier plutôt que sur son travail. . Pour bien comprendre ce que j’entends par là, il vous suffit de lister l’ensemble des tâches que vous effectuez dans votre journée de travail et de regarder particulièrement ces tâches chronophages qui ne sont pas celles pour lesquelles vous avez été formé (elles font partie de votre travail de manager ou de directeur) et de les mettre en regard des missions pour lesquelles vous avez choisi ce métier de marketeur (ce qui fait l’essence de votre métier de Responsable ou Directeur Marketing).

Alors, on essaie de gagner en productivité ? Chez MAIF, l’IA permet de traiter rapidement l’énorme quantité de mails reçus chaque jour : l’IA facilite l’orientation des messages pour un traitement plus rapide… C’est moins de temps perdu pour les équipes internes ainsi que pour les adhérents et donc une meilleure satisfaction. (source)

D’autre part l’IA traite une quantité astronomique de données, permettant ainsi de faire émerger des éléments que le cerveau humain n’a pas la capacité de percevoir. Ainsi David Giblas, Directeur innovation digital et data chez Malakoff Médéric, explique que l’IA permet de mieux identifier la fraude, de mieux déceler les clients susceptibles de quitter Malakoff Médéric… et finalement l’IA donne plus de travail à l’humain qu’elle n’en détruit. (source)

Le TransMarketing : un Marketing transcendé par l’Intelligence Artificielle

Loin de l’opposition, il faut au contraire chercher la fusion entre l’Homme de Marketing et la Machine : ce n’est pas un Duel, c’est un Duo… Comme l’explique Pascal Demurger, Directeur Général du groupe Maif : « Il faut afficher une posture forte : oui, nous devons aller au bout de ce que promet l’IA en termes de service rendu à nos assurés et d’amélioration du travail de nos collaborateurs, mais sans jamais rentrer dans une logique de substitution. » (source)

Autre témoignage intéressant, celui de Nicolas Théry, le Président du groupe Crédit Mutuel CM11 : « Par rapport au débat très théorique sur l’intelligence artificielle qui remplacerait les emplois, chez nous, au Crédit Mutuel, l’intelligence cognitive est mise au service d’une relation client augmentée et permet de dégager du temps commercial et du temps d’écoute. C’est un outil extrêmement puissant de montée en compétence des salariés, grâce à des assistants (virtuels) efficaces. L’adhésion des utilisateurs est impressionnante, le taux de satisfaction est de l’ordre de 90 %« . (source)

Le TransMarketing promet au marketeur des pouvoirs quasi illimités

En 2018, 81 % des cadres et dirigeants d’entreprise sondés considèrent que l’Intelligence Artificielle va donner un nouvel élan aux stratégies d’entreprise… Pourtant, 2/3 des entreprises n’envisagent pas de s’engager dans un projet d’IA à moyen terme ! (source)

>> Alors si vous voulez échanger sur ce duo Intelligence Humaine + Intelligence Artificielle, contactez-moi et parlons ensemble de TransMarketing.

0 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *