5 rue Daunou
75002 Paris

100 allée des Frênes
69760 Limonest

17 avenue de la Créativité
59650 Villeneuve d’Ascq

Évolutions Marketing

Marketing et intelligence artificielle : allons-nous être remplacés par les robots ?

Aussi cruelle soit-elle, la question mérite d’être posée : est-ce que des machines vont nous mettre à la porte demain pour opérer les stratégies marketing des entreprises ? Le débat est lancé dans le dossier du dernier magazine One to Me.

Face à l’essor annoncé de l’intelligence artificielle, les études révèlent clairement une ambiguïté : nous, les humains, sommes partagés entre la crainte et l’enthousiasme. La crainte pour nos emplois d’abord. L’enthousiasme de voir nos capacités décuplées aussi. Selon le cabinet de conseil Roland Berger, le remplacement du travail humain par des machines devrait concerner 42 % des métiers et 3 millions d’emplois d’ici 2025 en France. Comme le souligne Michel Nachez, cyber-anthropologue à l’université de Strasbourg, dans One to Me : « Les robots seront capables d’occuper tous les postes, même ceux des cadres. » En marketing aussi ?

Certainement. Pourtant, l’intelligence artificielle va aussi se révéler un véritable levier de performance. Elle l’est déjà. Publicité programmatique, data intelligence, automation… les marketeurs sont déjà passés dans cette nouvelle ère et perçoivent déjà combien ces outils vont devenir indispensables et d’une redoutable efficacité. D’ailleurs, une étude Bank of America Merrill Lynch a récemment mis en avant que les gains de productivité pourraient augmenter jusqu’à 30 % dans certaines industries. Ce n’est pas Bruno Bonnell, muti-entrepreneur bien connu et grand défenseur de la robotique en France. « Le marketing est certainement l’un des métiers qui va le plus profiter de la robotique. Avec les big data, le marketing va passer de l’ère de l’analyse de faits passés à la prédiction et à l’anticipation des comportements. C’est ce que fait déjà un peu le marketing automation, sauf qu’on le pratiquera à une échelle et à une puissance incroyables. Ce sera aussi, plus encore qu’aujourd’hui, un marketing ultra-centré sur le client et donc avec une personnalisation des produits, des packagings, des messages. » prédit-il dans One to Me.

>> Pour aller plus loin, découvrez le dossier « Les marketeurs vont-ils être remplacés par des robots ? »

0 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *