5 rue Daunou
75002 Paris

100 allée des Frênes
69760 Limonest

17 avenue de la Créativité
59650 Villeneuve d’Ascq

Évolutions Marketing

Le TOP 5 de ce qui m’a agacé cette année…

Voici 5 mots, expressions ou idées que j’ai entendus ou lus cette année dans notre microcosme. Et vraiment si je pouvais ne plus les entendre en 2018, je m’en porterais bien mieux (et je pense que vous aussi) !

« Je fais du Marketing Digital ». Existe aussi en « Je suis Digital Marketing Manager »

Les marketeurs s’adaptent aux usages de leurs cibles. Et le digital a fondamentalement transformé les habitudes (la littérature sur le sujet est suffisamment abondante pour que je ne m’étende pas dessus). Dès lors, peut-on faire du marketing qui n’est pas digital ? Qui ne prend pas en compte les nouveaux usages ? Qui n’exploite pas les opportunités nouvelles ? Non, non et non ! Il n’est plus possible de faire du marketing sans digital. On fait du marketing dans une ère digitale. Le « Marketing Digital » est finalement un pléonasme !

« Comment faire du contenu quand on n’a rien à dire »

« Content is king » comme le disait Bill Gates en 1996. Et les marketeurs consacrent désormais une grande partie de leur budget en production de contenu, pour faire venir à eux leurs cibles (logique de Search, SEO, stratégies de Brand Content et autres techniques d’Inbound Marketing). Pourtant il nous arrive souvent de rencontrer des interlocuteurs annonceurs qui nous disent « mais nous, on n’a rien d’intéressant à raconter ». (Ce qui est faux et ces personnes déclarent cela par profonde humilité, alors qu’elles ont très souvent des histoires passionnantes à raconter !) Alors des acteurs de la production de contenu publient des articles au titre racoleur « Comment faire du contenu quand on n’a rien à dire ». Et cela répond à la demande des personnes citées précédemment. Mais que voulez-vous, cette formulation m’exaspère et j’entre dans le jeu de ces provocateurs : sur le fond de l’article, ils ont raison, mais avec un tel titre appel-à-clics, le message que je reçois est « Parlons pour ne rien dire ». C’est donc bien un problème de formulation qui me dérange Je pense que cela envoie au marché une mauvaise image de la profession.

« On dépense x% pour le digital vs seulement y% pour le traditionnel »

Dans la mesure où nous sommes dans une ère digitalisée, pourquoi opposer « Digital » et « Trad » ? Où commence et où finit le « digital » quand les médias et les outils traditionnels sont eux aussi digitalisés ? Relire « Je fais du Marketing Digital».

« Les datas »

Non non non et non… Même s’il y a beaucoup de données, ça reste de la data sans S. On écrit « la data » ou « les data », mais pas « les datas ». A défaut d’une présence dans le Larousse, relisons le Wiktionary : « Datum vient du latin, dont le pluriel est data. Cependant, en anglais, suite aux siècles, on utilise souvent data comme nom indénombrable et donc le verbe qui le suit est au singulier. »

« On fait du V-commerce »

Après le e-commerce, le m-commerce, le f-commerce vite remplacé par le social shopping, on entend parler depuis maintenant quelques temps de « Virtual Commerce » (pour l’instant je ne suis pas encore agacé par le Vocal Commerce). Mais avec le Virtual Commerce, y a-t-il un Real Commerce ? ? ? Parce que finalement l’enjeu est bien le Commerce. Un commerce qui évolue au grès des innovations technologiques, qui se transforme pour s’adapter aux nouveaux usages des clients Omnichannel ayant le réflexe ROPO (Research Online Purchase Offline ou Research Offline Purchase Online). Je ne nie pas qu’une expérience bluffante en réalité virtuelle puisse contribuer au Commerce. Mais c’est du Commerce. Alors, de grâce, arrêtons de mettre les 26 lettres de l’alphabet devant Commerce !

Rendez-vous dans un an pour voir si on a évité ces expressions… Peut-être que d’ici là il y en aura d’autres…

Et vous, qu’est-ce qui vous a agacé cette année ?

0 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *