5 rue Daunou
75002 Paris

100 allée des Frênes
69760 Limonest

17 avenue de la Créativité
59650 Villeneuve d’Ascq

Content marketing

Stratégie de contenu : ce qu’il faut retenir pour 2017

Au cours de ces dernières années, la digitalisation du contenu a littéralement modifié l’industrie de l’édition et de la publicité. Les consommateurs, dont les pratiques ont bien changé, sont demandeurs de contenus à la fois riches, courts, et de plus en plus mobiles. Tandis que la presse écrite poursuit son déclin en termes d’influence et de consultation, les contenus en ligne explosent. Une étude, « Digital Publishing & Content Trends In 2017 », réalisée par Valnet, nous donne des pistes à explorer pour faire évoluer la stratégie de contenu des marques, en phase avec les habitudes de consommation d’aujourd’hui. Nous les décryptons pour vous. Voici 5 commandements à suivre pour les mois à venir en matière de contenu.

L’influence des moteurs de recherche et des algorithmes tu suivras

Pas de surprise : l’étude révèle que les contenus seront de nouveaux guidés par l’influence des moteurs de recherche et des algorithmes. Le contenu en 2017 devra toujours être SEOfriendly ! Ecrire pour Google est une chose, mais l’étude appuie aussi le fait que les contenus devront être toujours plus orientés utilisateurs ! Les consommateurs exigent désormais du contenu pertinent, contextualisé. Et s’il est personnalisé, c’est encore mieux !

Vitesse et visuels tu combineras

Pour s’adapter aux nouveaux usages et attentes des consommateurs, les contenus devront intégrer plus de visuels (photos, mais aussi vidéos), moins de mots (mais toujours autant de pertinence) et suivre l’utilisateur partout, s’adaptant sur mobile. Les créateurs de contenus doivent gérer cette contrainte, en faisant en sorte que leurs vidéos et autres média soient attractifs et facile à charger. Cette caractéristique s’illustre par le projet AMP (Accelerated Mobile Pages) de 2015, visant à mettre en avant les pages web au contenu riche, qui se chargent rapidement sur mobile. L’objectif ? Garantir la meilleure expérience possible à l’utilisateur.

Vitesse de chargement et visuels sont donc à privilégier dans la conception de vos contenus. Une étude menée par Adobe montre que 35 à 50% des utilisateurs passent d’un device à l’autre, et de désengagent du contenu si celui-ci est trop long, peu attractif ou trop long à charger.

Sur la vidéo tu miseras

Depuis 2011, le temps passer à consulter des vidéos en ligne a bondi de 38%, selon eMarketer. La majorité des contenus vidéos est consultée sur tablettes (+120% depuis 2011) et smartphones (+92%).  Cela s’explique par les nouveaux usages de consommateurs, boostés par la prédominance des géants en matière de vidéos en ligne : Youtube, Netflix, Hulu, amazon Prime, Apple TV… Face à ces nouvelles pratiques et ce nouvel écosystème, les marketeurs doivent s’adapter. Les annonceurs ont en conséquence augmenté de 63% le budget alloué aux publicités digitales, et de 62% celui dédié aux vidéos mobiles.

Avec la réalité virtuelle, l’intelligence artificielle etc. tu composeras

Aucun doute, les marketeurs sont désormais en quête perpétuelle d’innovation. Plus que du contenu, l’objectif est désormais de créer une véritable expérience pour l’utilisateur. Une de celle qui marquera positivement les esprits. L’intelligence artificielle, l’informatique cognitive et le progrès technologique jouent un rôle majeur dans ce que lisent, voient, vivent les utilisateurs. Les marketeurs doivent désormais proposer une expérience sans couture entre le paysage digital et le monde physique du divertissement et de l’information.

Une audience et du contenu de niche tu cibleras

Alors que le marché de l’édition et de la publicité était autrefois dominé par du contenu de masse, il est aujourd’hui gouverné par des contenus de niche, généré par des acteurs ultra-spécialisés. Ce type de contenus s’adresse à une audience finement définie, en quête d’un contenu précis. Aujourd’hui, 90% du contenu digital est généré pour toucher une audience de niche : structure du contenu, thèmes abordés, mots clés, visuels sont choisis de façon stratégique pour toucher un public spécifique et générer un ROI positif. Les consommateurs se dirigent donc de plus en plus vers du contenu que les intéressent. En ce sens, la presse écrite est sur le déclin. Alors que les lecteurs de magazines digitaux, eux, en quête d’informations spécifiques, devraient passer de 75 millions à environ 136 millions d’ici 2021.

Plus de formats, technologies spécifiques au contenu…On assiste à un changement sans précédent. Aujourd’hui, les contenus, quels qu’ils soient, sont découverts, consommés, et monétisés, sur les canaux en perpétuelle évolution. En matière de contenu, le changement pourrait bien, en fait, être la seule constante.

 

 

 

 

 

0 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *