5 rue Daunou
75002 Paris

100 allée des Frênes
69760 Limonest

17 avenue de la Créativité
59650 Villeneuve d’Ascq

Data Marketing

Événement | HUBDAY : Place à la créativité

Previously : en 2014, nous vous parlions de Video Content et du potentiel extraordinaire de la vidéo enrichie par la technologie. Le sujet vous avez passionné et il était temps de refaire un petit update.

Ce matin, nous avons eu le plaisir d’assister au HubDay Future of Video, Data & Creativity. Une semaine après le festival international de la pub – les Cannes Lions – , c’était l’occasion de faire un bilan et de tirer les enseignements des campagnes les plus créatives, mais aussi de confronter les points de vue sur les évolutions de nos métiers. Vous imaginez bien que pour un groupe comme Loyalty Company, qui fait parler ensemble créa, contenu, data et techno, c’était du pain béni !

(C’est amusant : les tendances 4 & 6 sont les sujets des dernières matinales de Kiss The Bride. Quand nous vous disions en préambule que la thématique du jour nous parlait bien ;-))

J’imagine que vous êtes déjà convaincu de l’intérêt d’intégrer la vidéo dans votre stratégie. Au cas où ce serait nécessaire, vous trouverez quelques chiffres pour finir de convaincre votre boss dans l’étude réalisée par Médiamétrie pour l’IAB France « les français et la vidéo sur les supports digitaux ».

Dans cette profusion d’idées matinale, si nous devions ne retenir que 3 enseignements sur la vidéo, ce serait :

Le bon contenu au bon moment

Ou la nécessaire contextualisation des vidéos, comme l’illustre la campagne Google fin 2015. Les protagonistes du spot Google réagissent aux programmes de TF1 (Danse Avec Les Stars, Téléfoot, 50mn Inside, Nos Chers Voisins…) au travers de l’appli Google via 38 créations contextuelles. On est dans un cas typique de mise en abyme : pendant la pub, la famille discute des programmes qu’ils sont en train de voir.

Le bon contenu pour la bonne personne

ou l’intérêt de travailler des personas, qui vont bien évidemment devenir les héros auxquels le spectateur pourra s’identifier. Exemple avec Belin, qui se proclame « Supporter de tous les supporters » et le démontre avec 8 vidéos. Vous me direz : les sagas, ça fait longtemps que ça existe. C’est vrai, vous avez totalement raison. Ce qui est intéressant, c’est qu’avec la vision holistique des passions des internautes que permet Google, avec 100 segments par centre d’intérêt et 500 segments par intentions d’achat, on va pouvoir pousser les bonnes vidéos aux bonnes personnes, qui vont bien pouvoir se projeter dans le contenu… CQFD.

Ce qui nous amène assez naturellement à une troisième idée.

Un bon insight pour un bon contenu… ou plutôt de bons insights pour de bons contenus

Cette approche remet en cause les idées reçues. Les publicitaires sont partis d’un crédo : une campagne doit s’appuyer sur le bon insight. Et on a cherché des idées universelles, qui rassemblent. Mais on s’est peut-être trompé et si on cherche ce qui nous distingue, on gagne en richesse et en pertinence vis à vis de nos différents publics. Le principe est donc de créer des contenus spécifiques s’appuyant sur des insights différents… On peut faire une analogie avec une visite en magasin : un vendeur ne va pas raconter la même histoire de marque à chaque client, mais il va partir de son besoin, il va s’intéresser à son cas particulier pour lui délivrer le bon produit.

Oups, je crois que nous avons oublié de parler de data… A moins que, finalement, nous n’avons fait que parler de ça #contextualisation #personas #segment #insight

Et si maintenant vous avez besoin de la bonne agence créative pour travailler sur des vidéos et des contenus qui résonnent avec vos data, ne cherchez plus et faites-nous signe !

0 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *