5 rue Daunou
75002 Paris

100 allée des Frênes
69760 Limonest

17 avenue de la Créativité
59650 Villeneuve d’Ascq

Social Media Marketing

Événement | HUBDAY Future of Social Media : notre debrief en 5 tweets

Jeudi dernier, nous nous sommes rendus au Hubday Future of Social Marketing, organisé par les équipes du Hub Institute. L‘occasion pour nous de dresser un panorama des nouveautés et de faire le point sur l’avenir des plateformes sociales. Voici donc un résumé des 5 principales tendances à retenir !

1/ Répondre à la crise de confiance

Entre l’affaire Cambridge Analytica, la propagation des fake et deep news et l’arrivée du RGPD qui a sensibilisé les citoyens à l’utilisation de leurs données personnelles, les plateformes sociales ont mauvaise presse ! Bulles de filtres, addiction, promotion de contenus dangereux ou inadaptés au public… les algorithmes sont remis en cause pour leur incapacité à faire preuve d’éthique et donc de jugement humain ! L’étude Trust in News de Kantar affirme que désormais seule « une personne sur trois considère les plateformes sociales comme des sources d’informations fiables. » Un chiffre qui ne cesse de progresser et qui oblige ces plateformes à s’interroger sur l’impact de leurs algorithmes cherchant à rendre les consommateurs addicts à tout prix. Parmi ces premières initiatives, on note Twitter et Google qui depuis peu proposent à leurs utilisateurs une expérience simple et de qualité, dénuée de contenus personnalisés.

2/ La chasse aux influenceurs est lancée


Pas un article sur le social média n’a été publié cette année sans que l’on parle de la mauvaise réputation des influenceurs ! A force de succès et de pouvoir (il faut bien l’admettre !) certains se sont perdus en multipliant les partenariats et en cherchant à faire croître leur communauté par des moyens malhonnêtes (fausses audiences, manque de transparence…).

La sonnette d’alarme a donc été lancée et depuis les marques se tournent de plus en plus vers les micro-influenceurs qui ont le mérite, à défaut d’avoir moins de followers, de générer une audience plus captive et plus engagée (lire à ce propos notre super article sur les micro-influenceurs).

3/ De nouveaux acteurs font leur entrée

Trop occupés à retrouver la confiance perdue de leurs utilisateurs, les leaders ont laissé entrer de nouveaux acteurs sociaux : Tik Tok, Skred, Discord, Telegram au détriment d’autres qui disparaissent (Google+, Tumblr).

Ces nouveaux entrants permettent de dynamiser le marché et poussent les anciens à se réinventer voire à nouer des partenariats stratégiques pour constituer des plateformes plus globales sur le modèle de WeChat (la célèbre plateforme sociale chinoise). C’est justement le cas de Snapchat qui intègre un détecteur de produits Amazon ou de YouTube qui s’est associé avec les sites d’événements, Ticketmaster et Eventbrite.

4/ De l’attention à l’action : le social se met au commerce

 

C’est officiel : les plateformes sociales sont désormais passées à la transaction ! On a suivi ces évolutions avec notamment SnapChat qui intègre l’achat de produits Amazon, Pinterest qui a lancé sa fonctionnalité « Product Pint » ou plus récemment Instagram qui permet de préparer sa wishlist et d’acheter en ligne. Même constat chez Le Bon Coin qui intègre depuis peu une messagerie instantanée et un tiers de confiance en matière de paiement.

L’objectif pour ces plateformes ? Attirer les annonceurs bien sûr mais surtout offrir une expérience intégrée qui permettent aux utilisateurs de tout faire depuis une seule plateforme (comme WeChat !)

Ces fonctionnalités « shopping sont un excellent moyen pour les marques de faire du drive-to-store et de lier (enfin !) branding et business. Sephora est un très bon exemple puisqu’à l’occasion des fêtes de fin d’année, l’enseigne a investi SnapChat pour générer des animations géolocalisées en réalité augmentée (cf. Pokemon Go). Les fans de la marque peuvent ainsi jouer dans le magasin le plus proche et remporter des bons de réduction et autres cadeaux. Un dispositif qui permet de réconcilier l’expérience au business !

5/ Les réseaux sociaux se professionnalisent

Si les plateformes sociales dédiées aux Millenials continuent d’avoir le vent en poupe, le marché BtoB n’est pas en reste ! Glassdoor, Shapr, Nuzzel, sans oublier les classiques comme LinkedIn ou Indeed, se modernisent en s’équipant de nouvelles fonctionnalités inspirées des réseaux comme Facebook.

Plus qu’un moyen d’entrer en relation et de développer sa visibilité, ces plateformes sont devenues un gage de crédibilité et de confiance. Selon une récente étude Harris Interactive, 74 % des Français estiment qu’un dirigeant doit être publiquement visible pour la bonne réputation de l’entreprise.

6/ Back to Basics !

Enfin et c’est le point le plus important : en investissant les réseaux, les marques ne doivent pas oublier les basiques et foncer tête baissée dans la recherche unique business ! Car celles qui réussiront à émerger sur les réseaux sociaux sont celles qui parviendront à engager leur communauté avec des contenus authentiques, orientés expérience utilisateurs, riches en émotion et créatifs y compris dans les formats. Stories, Live, Podcasts, Webradios ou Séries… devant la forte baisse de l’engagement vidéo (- 63 % entre 2017 et 2018 sur Facebook), les annonceurs cherchent à diversifier leurs formats et investissent de plus en plus dans le divertissement et le jeu.

Voilà pour le résumé des tendances social média de l’année 2019. Et pour aller plus loin, on vous conseille cette vidéo résumé de Kantar :

>> (Re)Lisez tous nos articles consacrés au Social Media

 

0 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *