https://www.kissthebride.fr/wp-content/themes/ktb
fr
ARTICLE

Expérience client : transformer la transaction en relation

22 juillet 2016 | Partager l'article sur

Il fut un temps où les relations privilégiées avec le client étaient chose banale. Le petit commerçant du quartier connaissait tous ses clients en « 1to1 » et la dimension relationnelle était intrinsèquement liée au processus d’achat et de vente. Mais aujourd’hui tout a changé… ou presque !

Le couple client-marque vers la rupture ?

L’entreprise se trouve en effet face à plusieurs obstacles :
> un contexte économique hyper-concurrentiel qui met en retrait la variable prix dans la décision d’achat.
> Un très grand nombre de clients à gérer simultanément (problème de masse et de diversité).
> Une dématérialisation des processus de vente par Internet ayant même dématérialisé le client, que l’entreprise ne rencontre plus jamais.
> Une multiplication des points de contact off et on line et une complexification du parcours client.

Nombre d’éléments qui participent à la rupture de la relation client-marque. Un fossé se creuse alors que ces derniers ont plus que jamais besoin de contact et de proximité avec la marque. Ne pas être au rendez-vous de cette attente, c’est prendre le risque de générer une insatisfaction à minima voire une raison de désaffection à l’égard de la marque. Nombre de consommateurs sont ainsi amenés à changer de marque ou de fournisseur. Pourtant la plupart estime généralement qu’il était possible de les retenir.

Ce sont les promesses non tenues qui ont été le principal motif d’insatisfaction. Notamment, la frustration ressentie lorsque la réalité du service client, en d’autres termes l’expérience vécue, était en décalage avec l’expérience promise.

Réintroduire de l’émotion dans la relation

L’enjeu est donc de réintroduire de l’émotion dans le processus de vente, de simplifier le parcours, de réenchanter l’expérience pour transformer la transaction en relation. Pour y parvenir, les marques doivent commencer par connaitre mieux comprendre leurs clients.
Elles utilisent souvent des études orientées segmentation, basées sur des critères socio-démographiques (sexe, âge, lieu, secteur d’activité…). Mais cette description de base n’est pas suffisante. Des notions plus « immatérielles », plus insaisissables comme ses préférences, ses préoccupations, ses intentions, ses ressentis… sont nécessaires pour affiner cette connaissance client. Il faut donc aller au-delà de l’analyse stricte des données descriptives et mettre les émotions en data.

Une meilleure connaissance client permet d’individualiser la relation et d’assurer une plus grande continuité dans le parcours.

Intégrer et réconcilier toutes ces nouvelles data est donc devenu stratégique non plus pour décrire un consommateur lambda, mais bien pour comprendre une personne susceptible de devenir un prospect puis un client, puis même un prescripteur. C’est ici que l’on passe d’un processus de vente à une gestion du cycle de vie client s’inscrivant dans une relation durable et profitable.

> Pour aller plus loin sur le sujet, téléchargez notre dernier livre blanc « Les 10 commandements de la Personnalisation« 

livre blanc personnalisation

L'auteur - Dounia Issaa

Dounia est Directrice Communication chez Loyalty Company. "Mon ambition ? Produire des contenus utiles qui fassent sens et alimentent vos réflexions. Ce qui me motive ? Vous inspirer, vous interpeller, vous faire réagir !" Twitter | LinkedIn

2 commentaires

  • Je pense que dans une entreprise la relation avec le client a une très grande importance. Personnellement je me met à la place du client. Il faut tout de même mettre en garde par rapport aux attitudes inappropriées par exemple l’indiscretion ou un comportement trop vulgaire car le client est sensible et il ne faut pas heurter sa personnalité.

  • Je pense qu’il est important pour la relation de ne pas se montrer trop avide et qu’il ne faut pas totalement ignorer le budget du client lorsque qu’il dit qu’il n’a plus d’argent.il ne faut surtout pas le brusquer oule choquer.il faut l’amener à acheter directement mais habilement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. En savoir plus