5 rue Daunou
75002 Paris

100 allée des Frênes
69760 Limonest

17 avenue de la Créativité
59650 Villeneuve d’Ascq

Content marketing

Content marketing : les prévisions pour 2020

Le marketing de contenu suit l’évolution des nouvelles technologies pour s’adapter aux nouveaux usages clients.  Plus technologique, plus immersif, plus google-friendly, plus interactif… le content marketing a encore un bel avenir devant lui ! Tour d’horizon des grandes tendances annoncées par la dernière étude Forbes sur le sujet…

L’immersion avec la réalité augmentée

Depuis 2016, la réalité augmentée monte en puissance. Personne n’a raté le phénomène Pokemon Go durant l’été 2016 ? Ce fut le premier jeu adopté massivement, en réalité augmentée. Si, comme l’atteste cet exemple, la réalité augmentée a d’abord été utilisée pour concevoir les jeux vidéo, cette technologie va, d’ici 2020, devenir un support efficace pour optimiser la stratégie de content marketing des marques.

En effet, d’après Forbes, la réalité augmentée permettra aux entreprises de créer une nouvelle forme de publicité interactive afin de proposer à leurs clients une expérience utilisateur inédite.

Le contenu vidéo et le direct

Véritable outil de viralité, la vidéo est devenue au fil des années le de contenu le plus partagé sur le web. 2ème moteur de recherche après Google, on estime que d’ici 2020, 75% du trafic web se fera par le biais de la vidéo.
Facile à intégrer et à partager, la connexion internet des smartphones a accéléré la montée en puissance de ce format qui peut se regarder n’importe où et depuis n’importe quel device !

Il sera donc nécessaire ces prochaines années de miser davantage sur la vidéo, et notamment le live ou encore les contenus éphémères type Stories. Des formats de plus en plus plébiscités pour leur authenticité et la proximité qu’ils créent avec leurs utilisateurs.

De nombreuses marques utilisent ce principe. C’est le cas de la marque de maquillage Benefit qui propose une émission live baptisée « Tipsy Tricks » et donne rendez-vous à ses abonnés tous les jeudis aux environs de 16h. La marque opte pour un ton informel avec des experts Benefit qui livrent leurs conseils sur des sujets plébiscités par les internautes en live.

L’évolution du référencement

Si vous travaillez dans le domaine du SEO, vous le savez déjà surement. Aujourd’hui, il est nécessaire de travailler votre champ sémantique de manière globale, mais aussi le maillage interne, la qualité des liens entrants et sortants… pour être positionné dans les premiers résultats des  moteurs de recherche.
Mais depuis quelques temps, Google ajoute d’autres types de résultats dans les SERP (Search Engine Results Page) comme par exemple les payants (achetés par enchères sur des mots-clés), les vedettes (appelés « position zéro » parce qu’ils apparaissent avant tout autre résultat organiques), les locaux ou encore les résultats enrichis (qui ajoutent une couche visuelle à un résultat existant, par exemple, des étoiles pour les avis clients).
En enrichissant son algorithme de ces critères, Google fait diminuer les résultats organiques, ce qui oblige les marques à s’adapter en faisant évoluer leurs contenus pour mieux apparaitre dans les résultats.

La publicité native

publicité native content marketing

Aujourd’hui, les internautes sont noyés par un flux d’informations continu. Ils n’ont qu’à allumer leur ordinateur ou leur smartphone pour constater les multiples notifications et messages dans leur fil d’actualité. Un défi pour les marques qui vont devoir redoubler d’efforts pour sortir du lot ! La question de la promotion du contenu va donc s’intensifier, notamment sous l’égide de Facebook et autres réseaux qui continuent de baisser radicalement leur reach organique (lire à ce propos le débrief du Hubday Future of Social Marekting).

En ce sens, la publicité native qui consiste à intégrer un contenu promotionnel au sein d’une interface, va continuer à gagner du terrain. Une stratégie efficace pour les marques qui parviennent alors à toucher de façon plus pertinente et surtout moins intrusive leurs publics puisque pour être réussie, la publicité native doit s’intégrer parfaitement au le design de l’interface et coller au contenu de la page.

La variation de la longueur des contenus

D’après Forbes et certains experts du content marketing, nous allons assister à une « extrémisation » des tailles de contenus, avec une tendance double :

  • des contenus très courts d’environ 50 à 150 mots ;
  • des contenus de fond, plus longs, d’environ 5 000 à 20 000 mots.

Les contenus très courts seront utilisés en très grand nombre sur internet pour une lecture plus rapide comme par exemple une actualité, un chiffre fort, une nouvelle tendance etc. Quant aux contenus longs, ils permettront aux marques de communiquer des informations plus détaillées à leurs lecteurs, tout en illustrant leurs expertises.

Les marketeurs devront donc apprendre jongler entre ces deux formats pour gagner en pertinence et toucher leurs différents publics à tout moment de la customer journey.

L’ère du conversationnel

Depuis quelques années nous observons une nouvelle tendance : les internautes délaissent le clavier au profit de la voix. Comme nous l’avons expliqué dans cet article, le marché des assistants vocaux continue d’augmenter, notamment pousser par la sortie de Google Home et d’Alexa. Les consommateurs utilisent de plus en plus ses nouveaux compagnons du quotidien pour se renseigner et faire leurs achats. Une tendance qui risque de réinventer certains formats de contenus et d’enrichir le référencement puisque les marques devront être capables de proposer du contenu qui s’adapte à cette nouvelle forme de recherche.

Vous souhaitez échanger sur vos enjeux de contenus et plus globalement sur votre stratégie de content/inbound marketing ? Contactez-nous !

 

0 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *