5 rue Daunou
75002 Paris

100 allée des Frênes
69760 Limonest

395 rue du Général de Gaulle
59700 Marcq en Baroeul

Social Media Marketing

Comment fonctionne la sponsorisation sur les RS ?

Les réseaux sociaux et la sponsorisation, quel vaste sujet ! Tous les avis sont dans la nature : « Facebook est en train de mourir », « LinkedIn ne rentrera jamais dans mon budget » etc. La sponsorisation sur les réseaux sociaux est devenue un véritable enjeu stratégique ces dernières années et nous allons vous donner les clés pour vous lancer sur 3 réseaux : Facebook, Instagram et LinkedIn.

Oubliez les clichés et suivez le guide !

Pourquoi est-ce important de sponsoriser ses posts ?

Communiquer à une cible large

Et si nous nous intéressions aux données ?

Avec plus de 3,7 milliards d’utilisateurs actifs dans le monde, c’est 48% de la population mondiale qui est active sur les réseaux sociaux.

Le profil des utilisateurs reste principalement le même qu’en 2018. La génération 25-34 ans est celle qui consomme le plus les médias sociaux, suivie par la génération des 18-24 ans. Nous notons tout de même une augmentation de 10% chez les -18ans par rapport à 2018 (24% versus 34%).

Ainsi investir les réseaux sociaux est primordial pour les marques mais face à l’abondance des messages et des prises de parole, il n’est pas toujours évident de se démarquer. C’est là que le paid intervient pour amplifier la visibilité et donc l’audience des post « organiques » (gratuits). En effet, le reach, c’est-à-dire la portée d’une publication ne cesse de baisser : aujourd’hui la portée organique d’un post sur une page atteint environ 1% voire 2% des fans. C’est donc très peu et pour palier à cela, le paid s’avère être la solution pour nous assurer de toucher les bonnes personnes (selon notre cible et nos objectifs) au moment souhaité.

Renforcer votre image de marque

Le succès d’une entreprise réside aussi dans son image de marque. Et vous pouvez communiquer, entre autres sujets, sur :

  • Vos produits :

Comme le fait Kärcher, par exemple :

EDI 4

Plus besoin de vous préparer une heure plus tôt le matin pour prévoir le dégivrage de votre pare-brise 😉.▶️ https://www.kaercher.com/fr/home-garden/degivreur-de-pare-brise-sur-batterie/degivreur-de-vitres-sur-batterie-edi4-15989000.html

Publiée par Kärcher Home & Garden sur Vendredi 17 janvier 2020
  • Vos innovations :

Comme par exemple, Tetra Pak :

  • Votre positionnement et votre légitimité sur un marché :

Exemple Leclerc Voyages : 

En valorisant votre image de marque sur les réseaux sociaux, vous aidez les consommateurs à se souvenir de vos produits et à créer la préférence de marque. Prenons l’exemple des barbecues Weber : la marque met en avant des produits hauts de gamme qui répondent à tous les besoins en termes d’énergie (charbon, gaz, électricité) pour des cuisiniers et amateurs de barbecues. Weber est aujourd’hui dans la tête du public comme la référence en termes de Barbecue. Les consommateurs pensent donc dans un premier temps à la marque Weber quand ils pensent Barbecue, qu’il s’agisse d’un barbecue charbon ou pas.

Sponsoring : par où commencer ?

Tout d’abord, sachez qu’il vous est possible, peu importe la taille de votre entreprise ou du produit que vous vendez, de mettre en place une stratégie paid media sur les réseaux sociaux. Les plateformes telles que Facebook et Instagram ont modifié leurs algorithmes et valorisent en priorité les contenus des proches et moins ceux des marques. La sponsorisation de vos contenus vous aidera donc à émerger plus facilement !

Ciblez votre audience

La première chose à identifier lorsque vous souhaitez vous lancer dans la sponsorisation de contenus est le ciblage de l’audience :

  • A qui vous souhaitez vous adressez ?
  • Qui sont vos potentiels clients ?
  • Quels sont leurs comportements d’achat ?
  • Age ?
  • Sexe ?
  • Localisation ?

Si vous vendez de la nourriture pour bébé par exemple, le produit est destiné aux bébés mais acheté par les jeunes parents. Vous ciblerez donc des jeunes parents, ayant un ou des enfants ou encore des grands parents.

Autre exemple, en reprenant le cas Weber : si vous souhaitez développer la notoriété de marque, vous pourrez sponsoriser vos publications partout en France. En revanche si vous souhaitez vendre un barbecue charbon précisément dans la région bretonne et normande dans le but de faire de la conversion, vous n’allez pas vouloir toucher des personnes vivant en appartement à Paris ou Lyon.

Chaque réseau social vous permet de cibler efficacement et avec précision vos prospects (BtoB & BtoC). Le travail le plus important étant d’avoir une vision claire et précise de cette dernière avant le démarrage de la campagne.

Les spécificités des publicités sur chaque réseau 

1° Facebook : 46,9 millions de visiteurs uniques par mois et 28,1 millions par jour*.

  • Objectifs : le gestionnaire de publicités Facebook vous aidera à définir les objectifs de vos campagnes en fonction de vos besoins afin que cela aide l’algorithme à optimiser la diffusion de votre publicité. Par exemple, une campagne de notoriété mettra en avant le reach de la publication sponsorisée, c’est-à-dire le nombre de fois ou la publication s’est effectivement affichée dans les fils d’actualités des abonnés, alors qu’une campagne d’engagement cherchera à créer de l’engagement avec l’audience ciblée. L’engagement se mesurera par l’ensemble des interactions générées par les posts, comme un “like”, un commentaire, un partage… Autant d’actions qui témoigne de l’intérêt d’un utilisateur envers une marque. On peut distinguer l’engagement d’une page, qui correspond à l’abonnement à une page, l’engagement des posts correspondant au nombre d’utilisateurs interagissant sur ce dernier et l’engagement d’une cible, qui correspond à la cible qui interagit avec un post précis, ce qui se révèlera essentiel pour mesurer le ROI d’une campagne de paid media.
  • Placement : Facebook vous permet de positionner vos posts via différentes typologies de publications. Si vous avez un compte Instagram et une page Facebook pour votre marque et que le post est adapté aux deux réseaux, vous pouvez garder les placements automatiques. Si ce n’est pas le cas, je vous conseille d’adapter les placements en fonction de l’objectif de la campagne (Instagram = post ou story, Facebook = post ou story).
  • Création de publicité : il existe de nombreux formats de publicité possibles comme les images, les vidéos, les carrousels, les diaporamas ou encore les publicités de collections facilitant la découverte des produits etc.
  • Coûts : deux options s’offrent à vous, le paiement au clic (CPC) ou le paiement à « l’affichage » (CPM, coût par mille impressions). Le CPM est  surtout indiqué pour créer de la notoriété et de l’engagement avec la marque, le but est d’être vu. Le CPC est plutôt conçu pour favoriser les performances, il y a moins d’impressions mais les annonces sont plus ciblées et personnalisées.

2° Instagram : 28 millions de visites uniques par mois et 11 millions par jour. 500 millions de stories sont mises en ligne chaque jour et 25 millions d’annonceurs sont présents sur Instagram*.

  • Objectifs : l’outil de gestion des publicités est le même que pour Facebook. Vous devrez donc préciser les mêmes critères (objectif, audience, placement, budget et format).
  • Création de publicité : ici aussi vous avez différents formats de publicités disponibles : image, vidéo, carrousel, diaporama ou encore publicité à destination (uniquement) des stories.
  • Coûts : tout comme Facebook, vous pouvez opter pour un paiement au clic ou au coût par mille impressions (nombre de vues de votre publication).

3° LinkedIn : 16,8 millions de visites uniques par mois et 2,7 millions par jour. 19 millions de membres inscrits et plus de 30 millions d’entreprises présentes sur LinkedIn*.

  • Objectifs : LinkedIn propose 3 types d’objectifs, très explicites :
  • Création de publicité : vous pouvez créer 6 formats différents : image, carrousel, vidéo, texte seul, mise en avant d’une page, mise en avant d’une offre dédiée au profil ciblé.
  • Coûts : soyons honnêtes ! Oui, investir en publicité sur LinkedIn est plus onéreux que sur Facebook ou Instagram mais le ciblage est aussi plus précis. Sur LinkedIn, les abonnés donnent en général des informations vraies, ce qui permet un meilleur ciblage. Vous touchez donc sur LinkedIn une audience extrêmement ciblée en vous adressant uniquement aux profils professionnels des membres.

La clé du succès : l’analyse 

Maintenant que vous avez créé votre publicité, il est essentiel d’avoir un suivi régulier des KPIS. Parmi les principaux et les plus utiles, on note :

  • CPM – Coût par mille : total dépensé sur vos publicités divisé par 1000 impressions.
  • CPC – Coût par clic : total dépensé sur vos publicités dépensé par le nombre de clics.
  • Impressions : nombre de fois que votre publicité a été vue.
  • CPR – Coût par résultat : total dépensé pour votre campagne divisé par le nombre de résultat en fonction de votre objectif.

Vous apprendrez de votre ciblage et de votre paramétrage en suivant les résultats en temps réel. Même si nous savons que vous allez gérer d’une main de maître vos campagnes, vous n’êtes pas à l’abri d’une bonne ou mauvaise surprise ! Si mauvaise surprise, on modifie l’audience ou l’enchère ou on réajuste le contenu afin d’évaluer les résultats en permanence jusqu’à obtenir de bonnes performances !  Ou alors, vous pouvez aussi appeler Kiss The Bride pour vous aider dans nos campagnes paid !

Pour conclure …

Investir les réseaux sociaux est donc devenu incontournable et en particulier via la sponsorisation qui vous permet de toucher une audience plus importante et de générer plus d’engagement ! D’ailleurs, saviez-vous que depuis 2019, les budgets d’investissement digitaux ont pour la première fois dépassé les budgets print ?

En synthèse, voici les 7 points à garder en tête pour mettre en place votre stratégie paid sur les réseaux sociaux :

  1. Un ciblage qualifié
  2. Un levier de valorisation de votre image et de votre notoriété
  3. Une prospection de nouveaux clients
  4. Un retour sur investissement
  5. Des indicateurs de performances mesurables
  6. Des coûts plus faibles que d’autres leviers marketing
  7. Contactez Kiss The Bride pour des résultats épatants !

Sources : * Le blog du modérateur

0 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *